07 décembre 2008

Quand les Comics donnent le Vertige

Une encyclopédie publiée chez Semic nous plonge au coeur du label Vertigo de DC Comics.

Depuis maintenant une quinzaine d'années, les séries Vertigo sont synonymes de qualité mais aussi d'évasion. Elles sont devenues la preuve, à travers de nombreux genres aussi divers que le polar, la fantasy, le western ou l'anticipation, que les comics n'étaient pas entièrement constitués de types bizarres portant des collants moulants et se baladant d'un immeuble à l'autre au-dessus de Manhattan.
De nombreux titres de cette collection sont devenus mythiques et connaissent à la fois succès critique et engouement des lecteurs. L'encyclopédie dont il est question ici, écrite par Alex Irvine, nous permet de voyager au travers de ces oeuvres, des plus célèbres aux plus confidentielles.

La première partie de l'ouvrage est consacrée aux séries ou romans graphiques les plus renommés : Sandman, Y the last man, Preacher, Fables (dont je vous parlerai plus longuement très prochainement) ou encore Transmetropolitan, We3, The Exterminators, Neverwhere, Loveless et bien d'autres. Tous les genres sont abordés, du Far West aux contes de notre enfance en passant par des histoires plus horrifiques. Difficile de ne pas trouver son bonheur dans ce foisonnement créatif.
L'essentiel de chaque série est présenté sur quelques pages : équipe artistique, histoire, personnages, lieux, citations, anecdotes sur la création du titre, le tout richement illustré. La mise en page ressemble un peu à ce que l'on avait pu voir dans l'encyclopédie Semic sur les personnages Marvel, peut-être en plus dense encore. La traduction est globalement correcte malgré quelques fautes de français assez énormes et quelque peu irritantes dans un ouvrage qui se veut être une référence de qualité.

La deuxième partie, plus courte, s'articule autour de titres moins connus et traités de manière moins approfondie. En tout, ce sont environ 200 séries qui sont décortiquées ou évoquées, de quoi effectivement donner le tournis. On a droit à un avant-propos de Neil Gaiman, une introduction de Karen Berger (responsable éditoriale de Vertigo) et, bien évidemment, à un index alphabétique.
Ce livre, avec jaquette sur couverture en dur (illustrée elle aussi) et papier glacé, vous coûtera 30 euros si vous décidez de succomber aux charmes des nombreux et étranges univers Vertigo.

Un tour d'horizon plutôt exhaustif d'une ligne hétéroclite et prestigieuse. Même les plus réfractaires à la bande dessinée américaine devraient y trouver de quoi réviser leur jugement. ;o)

Quelques vues des pages intérieures :
(cliquez sur les images pour obtenir la taille réelle)