18 janvier 2012

Marvel Select : House of M

Sortie aujourd'hui de la saga House of M dans la collection Marvel Select.

Voilà une publication attendue qui vient enrichir l'un des trois nouveaux labels, en l'occurrence Marvel Select, créés par Panini pour ses rééditions à petits prix (cf cette chronique). 
Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l'histoire, il s'agit d'une réalité alternative, créée par Wanda Maximoff alias la Sorcière Rouge, dans laquelle les mutants dominent le monde. Le destin de nombreux héros en a été changé et, certains, découvrant peu à peu que quelque chose cloche dans leur vie, vont tenter de ramener la situation à la normale.
Le scénario est écrit par Brian Michael Bendis, les dessins, magnifiques, sont de Olivier Coipel.
Ce récit est vivement conseillé, non seulement parce qu'il a d'importantes - et durables - conséquences sur le marvelverse mais également parce qu'il est tout simplement très bon. Ces huit épisodes avaient bien entendu été tout d'abord publiés en kiosque avant d'être réédités dans un Deluxe bien maigre et peu satisfaisant.

Voyons donc cette version "économique". Tout d'abord, loin d'être cheap, les planches bénéficient d'un papier glacé du plus bel effet. Outre la saga proprement dite l'on retrouve également une galerie de covers (de 20 pages tout de même) mais aussi le The Pulse : House of M Special qui est en fait une sorte de compilation d'articles de journaux (un peu dans le genre du Daily Buggle Special Edition que l'on retrouvait dans le coffret Civil War).
Là encore 20 pages, au texte dense et aux nombreuses illustrations. L'on y trouve, en vrac, de fausses pubs, des potins mondains, des faits divers, des articles scientifiques ou d'autres s'intéressant à la diplomatie, bref, un contenu sympathique et original permettant d'enrichir et de rendre plus tangible la toile de fond de HoM.
Non seulement ce Select est largement moins onéreux que le Deluxe consacré au même sujet mais, en plus, il contient des bonus plus nombreux et plus pertinents. Pour une quinzaine d'euros, difficile d'exiger plus. Ceux qui ont fait l'impasse sur cette histoire peuvent donc se ruer dessus les yeux fermés, ils en auront pour leur argent !

Bien entendu, la taille n'est pas identique à celle d'un Deluxe mais le format standard utilisé ici reste de toute façon bien plus agréable à manipuler, d'autant que l'on ne sera pas obligé de supporter l'énervante et fragile jaquette faisant office de cache-misère pour les Deluxe (aux hardcovers non illustrées).
Si Panini poursuit en maintenant ce cap qualitatif, voilà un très bon moyen, pour les nouveaux lecteurs, de se constituer une belle collection de récits incontournables sans pour autant se ruiner.   

Une excellent histoire, à bas prix et accompagnée de suppléments intéressants.
Parfait.