20 mars 2013

Avant-Première : Locke & Key, tome #4

Le nouveau tome de Locke & Key sortant dans deux jours, il est temps de se pencher sur cette suite intitulée Les Clés du Royaume.

L'hiver est arrivé à Lovecraft, recouvrant Keyhouse d'un pudique voile blanc. Les enfants Locke continuent à utiliser les clés dont regorge la demeure et à subir les conséquences de leur influence. Bode découvre son animal-totem, Kinsey tente quelques expériences avec ses amis, et Tyler bénéficie d'un petit coup de pouce pour un match de hockey contre une équipe particulièrement brutale.
Mais les menaces qui planent sur la famille sont encore bien présentes. Zack notamment va tout faire pour mettre la main sur la clé Omega, même si pour cela, le sang doit encore couler...

L'on aura attendu cette suite pendant un long moment (le précédent tome datant de plus d'un an), mais elle est enfin là, chez Milady. L'éditeur, après une longue absence, revient donc avec l'un de ses titres phare, écrit par Joe Hill et dessiné par Gabriel Rodriguez.
Les qualités des précédents volumes (cf. tomes #1, #2 et #3) sont toujours présentes, même s'il faut un petit moment pour se remettre les derniers évènements en tête. Un petit récapitulatif de l'intrigue n'aurait pas été de trop. 

Graphiquement, Rodriguez trouve encore le moyen de nous étonner. Le premier épisode notamment, dédié à Bill Watterson (auteur du célèbre Calvin & Hobbes), est bâti d'une manière très particulière : l'artiste construit chaque planche à partir d'un strip vertical de quatre cases, elles-mêmes posées sur une pleine-page qui donne le contexte et l'ambiance générale. Aussi original que bien fichu. La suite, bien que plus classique, est tout aussi habile.

Hill, quant à lui, continue de développer son intrigue principale, même s'il faudra encore patienter avant de tout savoir sur le passé de Rendell Locke ou les secrets du manoir. Zack étant quelque peu acculé, il passe à l'action (non sans faire de dégâts), mais loin de se concentrer uniquement sur le côté thriller et fantastique, l'auteur continue de nous offrir des scènes étranges, drôles ou tout simplement émouvantes. Les personnages, clés de voûte de l'ensemble, sont parfaitement campés, qu'ils soient cyniques ou d'une naïveté touchante. Même les seconds rôles possèdent une véritable richesse, rehaussant le côté réaliste de l'histoire, tout comme son aspect dramatique.

Il faudrait être difficile pour ne pas tomber sous le charme de cette série exceptionnelle, aussi profonde qu'haletante, qui se hisse au niveau des plus grandes BD américaines modernes. Hill est d'une justesse imparable, parvenant à sublimer une simple rupture ou au contraire à nous interroger sur l'absence de larmes et d'empathie.
L'adaptation française est de plus parfaitement réussie. L'ouvrage contient les habituelles covers et un récapitulatif, sous forme d'extraits de journaux intimes ou de correspondance, des clés connues et de leurs effets.

Beau, intelligent et palpitant.
What else ?
(sortie : 22 mars 2013)

+ style graphique
+ narration efficace
+ richesse et crédibilité des personnages
+ concept des clés
+ alternance entre humour et émotion
+ VF de qualité
- manque un petit récapitulatif des tomes précédents